8.8 C
Paris
mercredi, 1 décembre 2021

Utérus contractile que faire : est-ce normal ?

Eco-action.org Santé Utérus contractile que faire : est-ce normal ?

Quand la femme est enceinte, son utérus se contracte de façon spontanée, tout au cours de sa grossesse, donc oui cela est tout à fait normal, d’avoir un utérus qui se contracte, au contraire c’est un bon signe.

La femme commence à le ressentir, à partir du quatrième mois de la grossesse, il ne fait pas particulièrement mal, et souvent les contractions de l’utérus, ne se font pas du tout ressenties, la femme ne s’en rend même pas compte.

Nous allons donc, vous éclairer un peu plus sur le sujet, pour que vous ne vous alarmiez pas pour rien, surtout que le stress est à bannir pour la femme enceinte.

Utérus contractile que faire : que faut-il savoir à propos de l’utérus ?

Il faut comprendre que, la contraction de l’utérus est chose normale, elle dure généralement une demi-minute, parfois une minute, ces contractions passent inaperçues souvent, elles ont un rôle important à jouer.

Le corps de la femme est une machine incroyable, une création complexe et belle à la fois, la source de la vie, elle est faite pour recevoir et donner la vie des êtres humains.

C’est donc tout à son honneur, de porter un futur homme ou femme, dans son ventre et le chérir avant même qu’il ne voit le jour.

C’est aussi une chose normale, d’avoir peur de l’accouchement et de tout ce qui se passe dans son corps, tout au long de la grossesse.

L’utérus contractile, est un système de préparation magnifique, pour habituer le corps aux contractions et le préparer au jour-J.

  • l’utérus contractile, prépare le corps de la femme à l’accouchement;
  • il est tout à fait normal de ressentir des petites contactions à partir du 4 ème mois;
  • ces contractions d’une demi minute à une minute de durée, s’appellent contractions de Braxton-Hicks.

C’est donc un bon signe, si vous ressentez ces petites contractions, rien d’alarmant ou de stressant, il ne faut surtout pas vous inquiéter pour ça.

Utérus contractile que faire : quels sont les cas où il faut s’inquiéter ?

Cependant, il existe des cas, où la contraction de l’utérus doit alarmer le médecin traitant, car ce n’est pas bon signe, quand l’utérus est trop contractile.

Quand les muscles de l’utérus se contractent de façon trop fréquente:

  • plus de 10 contractions par jour;
  • très douloureuses.

Il ne faut pas hésiter à consulter le spécialiste de grossesse, car il y’a un risque d’ouverture du col de l’utérus, voir même un accouchement prématuré du bébé.

Il est donc important d’écouter son corps, vous pouvez même tenir un journal, et noter le nombre de contractions que vous avez par 24 heures, pour avoir un avis concret de votre médecin, et bien gérer les choses, s’il y’a des complications.

Mais comme nous l’avons expliqué, de manière générale, l’utérus contractile est sans danger, tout à fait normal et ne demande pas une consultation urgente, chez le médecin spécialiste, car ce n’est que le corps qui se prépare à mettre au monde le bébé.

Un peu de repos est vraiment recommandé

Lorsque les contractions s’invitent dans votre quotidien alors que vous n’êtes pas au terme, il faut prévenir votre gynécologue. Cela permet de lever le doute concernant un problème au niveau de votre grossesse et du développement de votre enfant. En fonction du mois, il faut souvent retarder l’accouchement le plus possible pour que le bébé ne soit pas un prématuré, cela peut avoir des conséquences dramatiques sur son développement.

  • Le repos est alors préconisé pour limiter les contractions, voire les supprimer.
  • Certaines femmes sont même contraintes d’arrêter de travailler assez tôt et de passer leurs journées sur un canapé.
  • Il faut limiter le plus possible toutes les activités physiques, ne portez pas des charges lourdes et oubliez les trajets en voiture.
  • Lorsque la situation est inquiétante, il n’est pas rare qu’un alitement complet soit préconisé.

La vie de votre enfant est clairement en jeu, d’où l’intérêt de ne pas mettre de côté ces conseils. Des médicaments peuvent aussi être prescrits par votre généraliste ou votre gynécologue toujours pour éviter les contractions. Les antispasmodiques comme le Spasfon sont à préconiser au même titre que les tocolytiques. Ne prenez pas de médicaments sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Contactez votre gynécologue en ligne

Avec la crise sanitaire, vous avez pu constater que certaines pratiques connaissaient un grand succès et c’est le cas de la téléconsultation. Si vous n’êtes pas familiarisé avec cette technique, sachez qu’il est possible de contacter rapidement un gynécologue même en dehors des heures d’ouverture des cabinets. C’est simple, pratique et très réjouissant, car vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez.

  • Lorsque l’utérus a tendance à se contracter, il n’est pas forcément la cible d’un travail précoce au cours de la grossesse.
  • Certaines émotions négatives peuvent amener le corps à réagir d’une manière différente et vous pensez qu’il s’agit des contractions classiques.
  • L’angoisse, le stress ainsi que l’anxiété sont clairement néfastes pour l’enfant à naître et la maman.

Il est alors préférable de se renseigner auprès d’un gynécologue qui pourra donc vous renseigner et vous aider à comprendre la situation. Lorsque cette dernière le nécessite, vous pourriez être envoyée en urgence à l’hôpital surtout si les contractions ont commencé alors que la naissance n’est pas forcément imminente. Dans certains cas de figure, lorsque les mamans ne prennent pas le temps de se reposer, la fatigue peut avoir un rôle à jouer dans ces accouchements précoces.

Attention à la dilatation du col

Certaines femmes rencontrent des problèmes au cours de leur grossesse et c’est notamment le cas avec l’utérus contractile. Plus les douleurs sont précoces et plus votre enfant pourrait naître prématurément, ce qui sera clairement négligeable.

  • Il faut alors une bonne dose de repos pour que l’utérus ne soit pas trop sollicité.
  • Certaines femmes peuvent être contraintes de rester dans un lit pendant de nombreux mois, ce qui est assez contraignant.

Pour que la grossesse se déroule dans les meilleures conditions, il est nécessaire d’être vigilant, et surtout de ne pas réaliser d’efforts trop importants.

Prendre des précautions pour retarder l’accouchement

Avec un utérus contractile, le nombre de semaines est très important, il permettra aux spécialistes de savoir s’il faut ou non repousser l’accouchement. Plusieurs conseils pourront alors être transmis notamment à la future maman.

  • Le repos reste le principal conseil mis en avant et dans certains cas de figure, la femme enceinte doit être alitée.
  • Il faut aussi regarder la date de l’accouchement prévu, les symptômes ressentis pour savoir si cet utérus contractile est grave.

Dans tous les cas, si vous ressentez des douleurs, n’hésitez pas à contacter au plus vite votre gynécologue ou votre médecin.

Faut-il se rendre aux urgences ou dans une pharmacie ?

Un utérus contractile peut être le signe que la grossesse arrive à son terme, mais la vigilance est de mise en fonction de l’avancée de celle-ci. Certaines futures mamans sont contraintes de s’aliter pendant plusieurs semaines.

  • Si vous cherchez quoi faire face à cet utérus contractile, sachez que vous devez consulter votre médecin ou le gynécologue.
  • Evitez de vous rendre par vos propres moyens aux urgences ou dans une pharmacie, mais n’hésitez pas à joindre le SAMU ou les pompiers.

Vous aurez alors des indications précises et fiables, car une erreur peut être dramatique.

Quand les contractions peuvent-elles commencer ?

Lorsqu’il s’agit de votre première grossesse, la panique peut clairement être au rendez-vous. Il faut alors être accompagné par une équipe compétente pour envisager l’accouchement dans les meilleures conditions.

  • Les contractions peuvent commencer assez tôt, car certaines naissances sont précoces, mais la santé du bébé peut être en danger.
  • Dans la plupart des cas, les contractions commencent quelques heures avant l’accouchement, mais des mamans doivent attendre près de 15 heures.

Lorsque les contractions sont très fortes, il est possible d’opter pour la péridurale qui vous apporte un vrai confort, et surtout une diminution drastique des douleurs.

Quelle culotte menstruelle pour flux abondant choisir ?

Êtes-vous sujet au stress lors de vos règles parce que vous avez un flux abondant ? Si oui, sachez que les culottes menstruelles pour...

Comment fonctionne l’application d’aide auditive sur Android ?

Les sonnettes, les machines à laver, les réfrigérateurs et les systèmes audio ont aujourd’hui des applications pour smartphone. Il n’est donc pas surprenant que...

Comment réparer une cigarette electronique ?

Votre cigarette électronique est-elle tombée en panne et vous avez des difficultés à la faire fonctionner ? Après tout, cet outil à vapoter reste...

Ce qu’il faut savoir sur la vapoteuse électronique

En raison de la nouvelle tendance des cigarettes électroniques, il est désormais possible d'arrêter de fumer et de se protéger des effets de la...